L’Usine d’HYET Sweet SAS ne fermera pas

Communiqué de presse HYET Sweet, 06-02-2018

L’Usine d’HYET Sweet SAS ne fermera pas et a un brillant avenir devant elle.

Contrairement à ce que plusieurs Médias, la CGT et la CFDT ont publié au cours de l’année écoulée, HYET Sweet SAS ne fermera pas son Usine de Gravelines, près de Dunkerque.

Selon une étude indépendante réalisée par le Cabinet DELOITTE en janvier 2018, à la demande du Gouvernement français (CODEFI), “HYET Sweet a un bel avenir devant lui” et il n’y a aucune raison pour les parties prenantes d’en douter.

Les Syndicats CGT et CFDT ont toutefois décidé de se mettre en grève ce mardi 6 février après-midi. Un mouvement qui n’a pas été discuté préalablement, non soutenu et non compris par la Direction d’HYET Sweet. HYET Sweet considère cela comme un mauvais signal vis-à-vis de l’extérieur, à un moment où des contrats avec de nouveaux Clients sont signés, et qu’HYET Sweet se trouve dans une position stable pour le futur.

Il y a deux ans, HYET Sweet a fait l’acquisition de l’Usine de production d’édulcorants intenses du Groupe Japonais Ajinomoto. L’Usine se trouvait dans une mauvaise situation financière et certains pensaient qu’elle était sur le point de fermer.  HYET Sweet, une société néerlandaise, a saisi cette opportunité et a investi dans cette Usine.  Les faits concrets sont le partenariat avec de nouveaux Clients, des investissements dans l’Usine ainsi que du personnel qualifié, et des chiffres récents montrent que la part de Marché a doublé en un an, de plus de 100 %, à 8,1 %.

De récentes études de Marché montrent que le Marché des édulcorants est en hausse de 2,9 % par an (CAGR), en raison de modes de vie plus sains, et du remplacement du sucre par des édulcorants hypocaloriques dans nos aliments et boissons.

Looking for more information about our Sweeteners?
Enquire Now